Première vente aux enchères transnationale de brevets en Chine

vente aux enchères de brevets
Photo par tiburi sur Pixabay

Lors du Quatrième sommet d’investissement et d’innovation Chine-Israël organisé le 3 juillet 2018 à Zhuhai dans la province de Guandong, quatre technologies brevetées provenant de l’université israëlienne Tel Aviv et dont la valeur estimée est élevée ont été vendues aux enchères à des entreprises chinoises. C’est la première vente aux enchères transnationale de brevets en Chine, selon la presse officielle de l’Office national de la Propriété industrielle.

Parmi les quatre brevets vendus, celui intitulé « une méthode et un système pour détecter la neuropathie » a été finalement cédé à 330 000 yuans (soit environ 41 500 euros) à Kingdonn, une entreprise de service en propriété intellectuelle de la province de Chongqing. Ce brevet propose une solution pour détecter ou surveiller la neuropathie, causée par le diabète, en surface de la peau. Les trois autres brevets ont respectivement pour objet une méthode et un produit pour détecter des substances psychoactives contenues dans une boisson, un système pour détecter la chute d’une personne âgée et une électrode conçue pour être implantée dans le système nerveux central afin de faire des enregistrements et/ou des stimulations du cerveau ou encore pour traiter un dysfonctionnement cérébral.

Avant l’événement, la solidité et le champ de protection des brevets ainsi que la valeur des inventions d’un point de vue technique et au vu du marché, et leur applicabilité ont été évalués et analysés par la plateforme organisatrice de la vente aux enchères pour aboutir à la sélection de ces quatre brevets. La centralisation de ces étapes préparatives est l’un des plus importants avantages de la vente aux enchères de brevets. En effet, dans une transaction de brevet traditionnelle, l’acheteur doit non seulement trouver par lui-même le vendeur potentiel, il doit aussi se charger de l’analyse et de l’évaluation de la valeur des brevets ; le processus risque donc d’être coûteux, long et incomplet. De plus, ce processus doit être répété avec les différents vendeurs potentiels avant de pouvoir conclure la négociation. L’existence de plateformes de vente aux enchères permet de réduire le coût et la durée des négociations, participant ainsi à la création d’un marché de transactions de brevets plus ouvert et transparent.

Le marché de la vente aux enchères en Chine est de plus en plus dynamique ces dernières années. A l’occasion d’une vente aux enchères en ligne au mois de mars 2018, l’Académie chinoise des sciences a mis en vente plus de 1110 brevets couvrant un large panel de domaines techniques.

Cependant, que ce soit pour organiser une vente aux enchères de brevets transnationale ou nationale, cela implique un travail d’analyse conséquent et fiable des brevets et technologies impliqués. Pour atteindre un marché aux enchères des brevets prospère et bien régulé, Il y a donc encore un long chemin à parcourir.

 

 

Article rédigé par Yifan Zhang, du Cabinet LLR ChinaLogo LLR

adipiscing justo Aliquam commodo ipsum mattis eleifend Praesent ut Donec