Disney attaque trois sociétés chinoises en contrefaçon de son film Cars

La société américaine Walt Disney poursuit son intégration dans le marché chinois et s’attaque à une contrefaçon locale de son film « Cars » intitulée « Autobots ».

Sans titre

Sorti le 4 juillet 2015, le film « Autobots » (dont le titre est également « inspiré » du nom des véhicules de la saga Transformers) avait fait l’objet de critiques virulentes de la part du public chinois qui avait relevé la ressemblance portant à confusion entre les affiches promotionnelles du film et celles du film Cars réalisé par les studios Pixar.

C’est pourquoi la société Walt Disney, détentrice des studios Pixar, a décidé d’attaquer en justice trois sociétés chinoises responsables de la production et de la diffusion de ce film, sur les fondements de l’atteinte au droit d’auteur et de la concurrence déloyale.

Zuo Jianlong, le directeur du film produit par la société Blue MTV, avait affirmé que son film avait été produit indépendamment de ceux des studios Pixar et que celui-ci était original par rapport au film « Cars » car son film comprenait des personnages humains contrairement à celui de Pixar. Le réalisateur s’était également justifié en disant ne jamais avoir vu les films « Cars ».

Il semble pourtant difficile de défendre l’originalité du film qui reprend un design quasi-identique pour le véhicule servant de personnage principal au film et dont les affiches promotionnelles [1] sont extrêmement similaires à celles du film « Cars 2″ sorti en 2011, justifiant ainsi une action en concurrence déloyale car il y a clairement une volonté de faire croire au public que le film s’inscrit dans la lignée des productions du studio Pixar.

La société Beijing G-Point et la société PPLive Inc., respectivement responsables de la distribution du film en salles et de sa distribution en ligne, attaquées par Disney, semblent ne pas être parvenues à obtenir un règlement amiable.

Cette action s’inscrit dans une politique de protection renforcée de la marque Disney promise par les autorités chinoises. En effet, Disney ayant récemment ouvert un parc d’attractions en Chine et rencontré plusieurs succès au box-office chinois tels que « Zootopie » ou « Les nouveaux héros », les actes locaux de contrefaçon et de concurrence déloyale à l’égard de la société se sont multipliés.

Pour autant, cette attaque ne semble pas perturber les plans du réalisateur Zuo Jianlong qui envisage de sortir la suite d’ « Autobots » en 2017.

[1] https://www.hongkongfp.com/2015/07/10/chinese-cars-clone-pulled-from-cinemas-amid-copyright-scandal/

 

Article rédigé par Thomas GIRARD du cabinet LLR

llr_new